Le mur vaccinal du 15 février

A l’heure où le Président de la République a déclaré officiellement la guerre de l’emmerdement à une « infime minorité d’irresponsables », essayons d’évaluer les forces en présence et d’anticiper leurs évolutions dans les prochaines semaines.

Derrière le spectacle grand public assuré par les membres du gouvernement, n’ayez aucun doute que des batteries de consultants juniors, notamment du cabinet McKinsey, s’activent en coulisse afin d’optimiser les injections du cheptel à grand renfort de tableurs Excel et de présentations Powerpoint.

Ces derniers jours, le ministre de la santé se félicite du nombre de primo-vaccinés, les présentant comme des réfractaires se convertissant à la religion vaccinale – il s’agit beaucoup plus probablement d’enfants de 5-11 ans dont la vaccination vient d’être autorisée – ainsi, l’infime minorité d’irresponsables serait en train de se réduire jour après jour. Soulignons que les mesures restrictives de liberté sont d’autant mieux acceptées qu’elles ne s’appliquent qu’à une minorité.

Cependant, les bataillons de vaccinés deux doses qui n’acceptent pas la troisième (voire de triple vaccinés qui n’accepteront pas la quatrième), vont venir peu à peu grossir les rangs des emmerdés au fur et à mesure de la désactivation de leur pass vaccinal ou sanitaire. Le gouvernement est très discret sur le nombre de pass actifs ou désactivés, même si le chiffre de 400 000 désactivation avait été évoqué au 15 décembre, date à laquelle les plus de 65 ans devait avoir une injection de moins de 7 mois.

Essayons d’anticiper les évolutions des forces en présence à partir des règles de péremption définies par le gouvernement :

  • A partir de 15 janvier 2022, pass désactivé à dernière injection plus 7 mois. A cette date, les vaccinés avant le 15 juin 2021 verront leur vaccination périmée.
  • Au 14 février, pass toujours désactivé à dernière injection plus 7 mois. A cette date, les vaccinées avant le 14 juillet 2021 verront leur vaccination périmée
  • A partir du 15 février 2021 pass désactivé à dernière injection plus 4 mois. A cette date, les vaccinées avant le 15 octobre 2021 verront leur vaccination périmée

En utilisant les données du site https://covidtracker.fr/vaccintracker/, croisées avec les données Insee pour avoir la population par tranche d’âge, on obtient le tableau suivant :

A noter qu’il faudrait ajouter les personnes qui ont un pass vaccinal ou sanitaire grâce au certificat de rétablissement, mais il est impossible à ce stade de recroiser les données de contamination avec la date de dernière vaccination.

Comme le montre le tableau, la désactivation du pass à dernière injection plus 7 mois n’est en fait pas très contraignant, les injections des 3ème doses étant supérieures aux nombres de doses périmées pour l’instant et devrait atteindre les 29 millions au 14 février. Ceci n’exclue pas des désactivations de pass, certains n’attendant pas la péremption de leur dernière dose pour en prendre une nouvelle, masquant ainsi ceux qui ne prennent pas de nouvelle injection malgré la désactivation de leur pass. Le nombre de pass désactivés pour l’instant est donc relativement marginal.

Par contre l’abaissement de la durée de péremption de la dernière dose à quatre mois au 15 février va provoquer un véritable « mur vaccinal » : le gouvernement a probablement les yeux rivés dessus, ce qui explique sa fébrilité dans l’accélération des mesures restrictives. On comprends mieux l’acharnement actuel sur les non-vaccinés pendant qu’ils sont peu nombreux, mais dont les effectifs devraient considérablement augmenter au 15 février. Le rythme de vaccination des prochaines semaines est donc à suivre de près : il sera également intéressant de voir si le cheptel va de bon cœur se faire réinjecter ou s’il va rechigner en attendant le dernier moment pour minimiser le nombre de d’injection, un premier pas vers la résistance passive.

Après s’être pris les pieds dans le tapis lors du vote de la loi instaurant le pass vaccinal, le gouvernement aura-t-il encore assez d’élan pour passer ce mur vaccinal ?

Jeffrey

Abonnez-vous
à la vraie
info locale !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même rubrique

Chantez donc !

Saint-Germain-en-Laye la seule ville de France ou l’on peut accueillir plusieurs milliers de personnes par soir pour un spectacle d’opéra plein air avec du matériel

Automne 2022 : La Grande Désactivation

Anticipant une application de moins en moins suivie du port du masque dans les transports avec les premières chaleurs, Olivier Véran avait annoncé sa levée

Trêve électorale ?

Depuis le 14 mars 2022, date de la levée des masques, la France libérée, délivrée des mesures anti-covid ? Pas vraiment, le personnel soignant et assimilé