Il pourrait ne pas y être si…

Macron pourrait ne pas être au deuxième tour si tous les bafoués, les ostracisés, si toutes les victimes de la Macronie depuis cinq ans se donnaient le mot et allaient lui faire mordre la poussière.

Je n’ai plus d’illusions sur les élections depuis longtemps. Parce que je ne me fais aucune illusion sur la classe politique. Depuis deux ans, combien ont-il été à s’opposer vraiment à la tyrannie, à la folie covidiste ? Plus tôt combien avaient dénoncé la répression féroce et ignoble contre les Gilets Jaunes ? Dernièrement, ils étaient tous debout à l’Assemblée nationale pour applaudir un clown corrompu devenu le héros de l’Europe ! On a les héros qu’on mérite.
Le plus important pour les députés est de faire perdurer l’institution qui leur permet d’encaisser 15000 euros par mois. On ne crache pas dans la soupe ! Ils ne vont pas eux-mêmes revendiquer leur illégitimité.

Macron a humilié, éborgné, coupé des mains, emprisonné, euthanasié des personnes âgées, enfermé toute une Nation, poussé au suicide des jeunes, mis au ban des soignants etc. Il a vendu l’industrie à des puissances étrangères, il a dépouillé le pays aidé par des cabinets de conseils américains à qui il a offert des fortunes. Notre argent ! C’est un traître et un corrompu.

Mais, malgré cela, il sera au second tour. Il pourrait ne pas y être si les élections n’étaient pas truquées, si les institutions de cette République n’étaient pas toutes corrompues. Il pourrait ne pas y être si les réseaux d’informations principaux n’étaient pas aux mains de la finance qui a placé Macron là où il est. Il pourrait ne pas y être si la classe qui détient tous les pouvoirs dans ce pays n’était pas prête à toutes les abjections, comme faire injecter leurs petits-enfants. Du moment qu’on ne touche pas à leur patrimoine ! Leur compte en banque vaut bien le sacrifice des plus jeunes !

Macron pourrait ne pas être au deuxième tour si tous les bafoués, les ostracisés, si toutes les victimes de la Macronie depuis cinq ans se donnaient le mot et allaient lui faire mordre la poussière. Sans rien attendre en retour que ce plaisir de voir cet ectoplasme, ce fantôme que l’enfer même a recraché, de le voir une dernière fois faire la France sous lui.

Et, nous ici, habitants des Boucles de Seine et des environs, quel plaisir n’auront nous-pas de voir ces deux hurluberlus, maires de Saint-Germain-en-Laye et de Poissy, chiens zélés de Macron, ravaler leur morgue. Faire baisser la tête à Péricard, ce petit homme mesquin, qui vient plastronner pendant nos manifestations, qui lâche contre nous ses petits employés qui arborent le mot police sur leur tenue de travail. Cette semaine, il a convaincu la préfecture de nous faire savoir que la musique (amplifiée) était interdite ! On a les Talibans qu’on mérite !
Alors, je vous dis à tous : aller voter ! Pour qui vous voudrez sauf bien sûr pour Pécresse, l’alter ego féminin de Macron. Allez voter !
N’aimeriez-vous pas tout comme moi aller jouer une sérénade (amplifiée) sous les fenêtres de la Mairie de Saint-Germain-en-Laye dimanche soir après 20 heures ?

Philippe Menestret

Abonnez-vous
à la vraie
info locale !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même rubrique

Le matin des morts-vivants

La zombification du monde occidental est en marche depuis son triomphe. L’Occident, c’est l’univers du mort-vivant. L’Occident est un grand cimetière à ciel ouvert où

Trêve électorale ?

Depuis le 14 mars 2022, date de la levée des masques, la France libérée, délivrée des mesures anti-covid ? Pas vraiment, le personnel soignant et assimilé

Un jour comme les autres

La tentation est forte, et je le comprends, pour les parias que nous sommes, de courir dès ce matin au musée, d’être, à l’heure du