Dénonciation calomnieuse

Nous avons été plusieurs à remarquer la parution récente d’articles internet titrant « Les non-vaccinés mettent en danger… les vaccinés », du Midi Libre, de Sud Ouest, du Dauphiné Libéré ou encore de la Dépêche. Tous ces articles ont relayé celui de Destination Santé, un « journal » en ligne supposé être spécialisé en santé publique. La photo illustrant l’article montre six jeunes, masqués, le regard fixe, les bras croisés. Des zombies. Je réalise combien ces derniers mois ont été éprouvants, combien il a été difficile pour moi d’être stigmatisée, et combien je détesterai avoir à revivre cela. La colère m’a submergée et j’ai ressenti le besoin de rédiger un courrier aux rédacteurs en chefs de ces merdias comme une nécessité.

Le calme avant la tempête ?

Syndrome post-élections, je me sens épuisée et nauséeuse. Heureusement, les vacances sont là, et vont peut-être calmer mon mental galopant : et si je n’avais plus le droit de travailler, et si mon fils était obligé de se faire vacciner pour aller à l’école, et comment je vais faire pour continuer à accompagner mon père à l’hôpital alors que mon pass de rétablissement prend fin, et… Stop !
La plage de mon enfance est toujours là, la mer monte et descend, dans une routine rassurante. Le vent ne souffle même pas.

« Dis maman, tu sais qu’avant un tsunami, il y a toujours une période de calme ? »
« T’inquiètes chouchou, il n’y a jamais de tsunami en Bretagne ! »

Les enfants ont parfois des idées bizarres.

Contenu illicite : demande de retrait de votre article « Les non-vaccinés mettent en danger… les vaccinés »

Monsieur,

L’article ci-dessus mentionné et mis en ligne le 2 mai 2022 est illicite.

Tout d’abord, le titre de votre article, visible à la une sur google, après saisie des mots-clés « non vaccinés » ou encore « vaccin covid » entre autres, accuse les non-vaccinés de mettre en danger les personnes vaccinées, alors qu’en principe, un vaccin a pour but de protéger d’un virus les personnes qui se vaccinent. Donc, les personnes « vaccinés » contre la Covid ne devraient pas être mises en danger par celles qui ne le sont pas. En effet, la définition du mot vaccin : Substance pathogène qui, inoculée à un individu, lui confère l’immunité contre une maladie, se suffit à elle-même pour remettre en cause votre titre.

A la lecture de l’article, on découvre ensuite un raisonnement très aléatoire, basé sur une étude canadienne qui « confirme que les non-vaccinés augmentent le risque d’attraper le virus des personnes vaccinées (…) Pour en arriver à cette conclusion, le Dr David Fisman et son équipe de la Dalla Lana School of Public Health de l’Université de Toronto ont mis au point un modèle mathématique pour estimer le risque de contamination dans plusieurs situations. D’une part lorsque les personnes ont toutes le même statut vaccinal, d’autre part, lorsqu’elles sont mélangées ». Il s’agit donc de mathématique et non de médecine. Ce modèle mathématique omet volontairement un paramètre très important : il suppose une efficacité du « vaccin Covid », ce qui est très loin d’être le cas. Sur l’efficacité du « vaccin Covid », les derniers mois et les courbes de contamination ont prouvé que le virus de la Covid affectait également les personnes vaccinées, et en très grand nombre. Si on se réfère à la définition du vaccin, on peut aisément en conclure qu’il n’en est pas un.

Votre article conclut très rapidement : « Ce qui signifie que le refus du vaccin a un impact non négligeable sur la santé publique et la santé individuelle d’autrui », rappelant les débats récents qui ont justifié la mise en place de mesures aussi inutiles que liberticides, et incitant à la discrimination et à la haine d’une partie de la population. Or, ce « vaccin » qui n’en est pas un, a prouvé à l’usage son inefficacité. Par conséquent, on ne peut affirmer que les personnes non vaccinées puissent mettre en danger d’une quelconque façon celles qui le sont.

La mise en danger d’autrui, qui consiste en une infraction pénale, est punie par la loi. Accuser une partie de la population de « mettre en danger autrui », rend coupable de dénonciation calomnieuse (article 226-10 du Code pénal). En effet, on ne peut dénoncer un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires alors que les allégations sont inexactes. Le raisonnement fallacieux qui a amené à rédiger cet article sur des bases très discutables correspond à une dénonciation calomnieuse.

Etant moi-même non vaccinée, donc concernée par cette dénonciation calomnieuse, je vous demande, par le présent courrier, de retirer votre article dans les plus brefs délais.

———————–

Je ne me fais guère d’illusions sur l’impact de cette lettre si je suis seule à l’envoyer ! L’idée est d’en faire une action partagée par le plus grand nombre et que les auteurs de ces torchons soient submergés par notre détermination. Ainsi France Soir a accepté de relayer notre action :

https://www.francesoir.fr/politique-france/une-citoyenne-blessee-accuse-les-medias

Beaucoup disent que la crise sanitaire est derrière nous, que nous pouvons ranger nos armes, nous détendre et passer à autre chose. Je n’en suis pas si sûre, l’avenir nous le dira. Et quoiqu’il arrive, cette fois, nous ne serons pas seuls. Nous avons créé, ces derniers mois, du lien, des réseaux, des outils, nous avons appris à nous connaître et imaginé un monde et une société différents. Quoiqu’il arrive, ce sera différent. Je m’accroche à cette idée en scrutant le ciel.

Elisa Berté

Les articles en question :

https://www.midilibre.fr/2022/04/29/covid-les-non-vaccines-mettent-en-danger-les-vaccines-voici-pourquoi-10266643.php

https://www.ladepeche.fr/2022/04/29/les-non-vaccines-mettent-en-danger-les-vaccines-10266640.php

https://www.sudouest.fr/sante/destination-sante/les-non-vaccines-mettent-en-danger-les-vaccines-10766371.php

https://www.ledauphine.com/magazine-sante/2022/05/03/covid-19-pourquoi-les-non-vaccines-mettent-en-danger-les-vaccines

https://destinationsante.com/les-non-vaccines-mettent-en-danger-les-vaccines.htm

close

Abonnez-vous
à la vraie
info locale !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 réponses

    1. je pense qu’il faut effectivement exiger un droit de réponse, à voir ensuite s’il est refusé ou si la demande n’est pas suivie d’effet d’envisager une action, mais la publication groupée dans plusieurs médias à ce moment, où on essaie de relancer la vaccination, est d’autant plus scandaleuse qu’elle repose sur une étude pseudo scientifique sérieusement critiquée par des scientifiques du pays d’origine de l’étude en question
      on ne peut pas accepter de publier des titres accusatoires aussi offensant s’appuyant sur du vent, voire sur du travail frauduleux car c’est bien de ça dont il s’agit
      pour plus de détail voir mon commentaire ici

  1. J’avais pris connaissance de ces articles, tous des copier-coller d’une traduction sans doute faite par l’afp d ‘articles écrits en anglais, qui eux-mêmes étaient inspirés d’une étude fondée sur un modèle mathématique concluant que les « non vaccinés mataient en danger les vaccinés » et j’ai rédigé à ce propos un article dans un journal que j’anime avec un groupe d’amis, alors qu’au même moment j’ai vu la publication de Francesoir publiant votre lettre
    Enseignant chercheur mathématicien retraité étant sourcilleux quand on utilise les mathématiques à mauvais escient, et encore plus quand les modèles produisent des conclusions aberrantes comme celle qui fait l’objet de votre colère, je me suis permis d’étudier la source ,l’étude en question.
    je n’ai pas de compétences directe en terme de modélisation proprement dite, mais j’ai quand même une certaine aptitude à ne pas laisser duper par des listes de chiffres, surtout quand ils sortent de nulle part mais par contre je suis allé jusqu’à consulter les commentaires exprimés par différents scientifiques à propos de ce travail et la vision a été édifiante, tant elle a recueilli des avis dépassant la norme en terme d’opprobre  » à mettre à la poubelle  » rien moins que ça et des demandes de rétractation de l’article, des exigences d’excuses publiques pour l’ampleur de la fraude scientifique développée dans cette étude; une demande que les médias canadiens, pas moins de 13, rétractent à leur tour leurs articles, bref un véritable tollé
    je ne vais pas détailler ici l’article que j’ai produit synthétisant ce que j’ai recueilli de mes lectures ( je peux vous l’envoyer par ailleurs si cela vous intéresse) mais je voulais donc vous contacter pour savoir si vous aviez reçu un soutien dans votre démarche, car je suis bien décidé à faire quelque chose aussi, et l’idée de se grouper à plusieurs me plairait bien
    j’avais envisagé pour ma part de demander un droit de réponse à ces médias dévoyés, c’est le minimum, car la diffusion d’un tel titre que les lecteurs vont retenir est ravageur; il est clair que l’article en lui-même est une coquille vide, portant aucun argument, mais renvoyant à une « étude » dont ils ne donnent même pas la source ce qui montre le niveau de professionnalisme de ces gens là !
    Sur le fond de votre lettre, je la trouverais presque trop en demi teinte pour ce qui est de qualifier la base de leur article de « discutable » car en fait il y a juste des assertions non étoffées par des arguments; dire que ça repose sur une modèle mathématique est censé apporter une garantie de sérieux, mais la moindre des choses c’est déjà d’en donner la source, ce qui n’est pas fait; mais quand de surcroît ,il s’avère que cette étude est traînée dans la boue par des scientifiques qui eux, argumentent avec une base solide, ça donne encore plus d’argument pour accuser le journal de ne pas faire un travail honnête.
    c’est pourquoi personnellement j’avais pensé faire un texte plus offensif expliquant que produire un titre aussi problématique, qui, comme vous le dites avec justesse, relève de la discrimination,la calomnie, visant à monter une partie de la population contre l’autre, justifie une réponse forte, car il s’agit bien d’un délit pénal qui est en question.
    seriez-vous prête à aller en justice si nous avions une fin de non recevoir ou même aucune réponse? avez-vous déjà envoyé votre lettre, et si oui, quel résultat?
    j’espère avoir un retour de votre part, et qu’on puisse se grouper le plus possible pour agir efficacement
    bien cordialement à vous
    denis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même rubrique

Chantez donc !

Saint-Germain-en-Laye la seule ville de France ou l’on peut accueillir plusieurs milliers de personnes par soir pour un spectacle d’opéra plein air avec du matériel

Gardez vos armes à portée de mains…

Elin est maman Louve. Elle évoque les effets délétères du port du masque en continu par les enfants, induisant une cascade d’événements néfastes pour le