Ce n’est pas comme si ce n’était jamais arrivé…

Quelque décisions de justice ont permis de réintégrer à leur poste des soignants suspendus. Mais…

Maigres victoires… Pour une personne réintégrée combien de milliers encore sur le carreau ? Combien de vies et de vocations de soignants brisées à jamais ? Qui en parle aujourd’hui ? Quelle honte cette lâcheté générale… Pourquoi supprimer le masque dans les transports et continuer malgré tout à trahir, violer, maltraiter et mépriser les soignants ? Pourquoi s’acharner sur eux ? Pourquoi continuer de les prendre en otages ? C’est tellement absurde que personne ne dit plus rien pas même Raoult qui choisit d’en rire (dernier interview avec Berkoff) ! Comment serons-nous soignés demain par des soignants violés et trahis ? En général on reproduit ce qu’on a subi, non ? Comment transformer les victimes en bourreau. Les hôpitaux deviendront-ils des centres de torture, comme tout est inversé ? L’explication est-elle donc là ? Ou sont passées les valeurs ? Ou est passée notre humanité ? La conscience ? Je vais loin, certes, j’espère du moins… Ce n’est pas comme si ce n’était jamais arrivé…

Bayard

Image par Gerd Altmann de Pixabay

close

Abonnez-vous
à la vraie
info locale !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Une réponse

  1. Cela a déjà commencé, malheureusement.
    Certains spécialistes et certains hôpitaux discriminent les personnes non-injectées, même avec un pass sanitaire. Les consultations sont expédiées, assorties d’une leçon de morale violente.
    A certains endroits également, des refus de soins et de prise en charge…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même rubrique

Le matin des morts-vivants

La zombification du monde occidental est en marche depuis son triomphe. L’Occident, c’est l’univers du mort-vivant. L’Occident est un grand cimetière à ciel ouvert où

Trêve électorale ?

Depuis le 14 mars 2022, date de la levée des masques, la France libérée, délivrée des mesures anti-covid ? Pas vraiment, le personnel soignant et assimilé

Il pourrait ne pas y être si…

Je n’ai plus d’illusions sur les élections depuis longtemps. Parce que je ne me fais aucune illusion sur la classe politique. Depuis deux ans, combien

Un jour comme les autres

La tentation est forte, et je le comprends, pour les parias que nous sommes, de courir dès ce matin au musée, d’être, à l’heure du