12 millions d’emmerdés en plus ?

Alors que le mur vaccinal du 15 février se rapproche, faisons un point sur l’avancée des rappels afin d’anticiper le nombre de citoyens qui seront « désactivés » au 15 février.

Le mur vaccinal du 15 février (Mise à jour)

Pour rappel, nous avions essayé d’anticiper les évolutions des forces en présence à partir des règles de péremption définies par le gouvernement :

  • A partir de 15 janvier 2022, pass désactivé à dernière injection plus 7 mois. A cette date, les vaccinés avant le 15 juin 2021 verront leur vaccination périmée.
  • Au 14 février, pass toujours désactivé à dernière injection plus 7 mois. A cette date, les vaccinés avant le 14 juillet 2021 verront leur vaccination périmée
  • A partir du 15 février 2021 pass désactivé à dernière injection plus 4 mois. A cette date, les vaccinés avant le 15 octobre 2021 verront leur vaccination périmée

En utilisant les données du site https://covidtracker.fr/vaccintracker/, croisées avec les données Insee pour avoir la population par tranche d’âge, on obtient le tableau suivant :

Avec un rythme actuel de vaccination de 200 000 rappels 3e dose/jour déclinant, le nombre de rappels effectués au 15 février ne devrait pas dépasser les 38 millions : 12 millions de vaccinés 2 doses n’auront probablement pas fait leur rappel au 15 février.

Par ailleurs, un grand nombre de contaminés vont pouvoir conserver leur pass (sanitaire ou vaccinal) grâce au certificat de rétablissement de moins de 4 mois (donc contaminés après le 15/10/2021). Ils seront environ 12 millions à bénéficier d’un certificat de rétablissement de moins de 4 mois au 15 février.

Il n’est pas possible de savoir quel est le statut vaccinal de ces 12 millions de rétablis. Mais au vu des nombreuses contaminations post 3e dose, une grande part de ces rétablis ont déjà fait leur rappel.

En supposant que la moitié des rétablis avaient déjà fait sa 3e dose, 6 millions de personnes n’ayant pas faire leur 3e dose vont pouvoir conserver leur pass uniquement grâce au certificat de rétablissement. Avec cette hypothèse, nous pouvons anticiper la désactivation d’environ 6 millions de pass au 15 février, de quoi doubler le nombre d’emmerdés !

On comprend mieux dès lors les dernières interventions de Mr. Véran, qui pour éviter de se prendre le mur vaccinal, change les règles du pass vaccinal en plein milieu de la partie, les rendant à la fois illisibles et déconnectés de tout fondement scientifique (#VéranCharlatan !). A voir si l’agitation de Véran sur son manche à balai va redresser son monomoteur et lui permettre de gagner assez d’altitude pour ne pas s’écraser sur la falaise vaccinale du 15 février…

Pour commenter cert article

Pour nous faire part de vos commentaires ou nous partager toute autre réaction, vous pouvez contacter la rédaction.

Articles récents