Miroirs

Nous ne sommes / Nous les hommes / Que lumière

Miroirs

De quoi parle-t-il ?
À qui parle-t-il ?
Sommes-nous un nombre,
Sommes-nous une ombre
Que l’on conte
Ou qu’on décompte ?
Ni l’une ni l’autre,
Nous sommes Autres.
Dans l’antre
De notre centre
Nous ne sommes
Nous les hommes
Que lumière
Bien que,
Pourtant, j’erre.

Dans le théâtre des ombres
Un voile de conformité
S’abat sur l’heure
De vérité.
L’homme dit qu’il sait
Ce qu’il nous faut savoir
Mais ne veut pas savoir
Ce que chacun peut voir
Qu’est-ce qui le ronge ?
Son visage est le masque du mensonge
Et pendant qu’il ment je songe
A la lumière
Qui erre
Dans les couloirs du leurre,
De vérité.

Puisque tu le dis…

Et je ris
Car rien
De tout cela ne peut tenir
Ni non plus ternir
Les miroirs où se renvoient
Les éclats de notre voix.
Rien.

Et j’avertis :
Miroirs ardents brûlent les vaisseaux.
Voyez Archimède, Buffon
Voyez Cortès aussi.

15 février 2024

Commenter cet article

Pour nous faire part de vos commentaires ou nous partager toute autre réaction, merci de remplir le formulaire ci-dessous :

La lettre d'informations de l'Écho des Boucles
Hidden
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Articles récents